Angkor, son tourisme de masse et sa splendeur passée

Angkor, sonorité en 2 syllabes, véritable invitation à l’Asie dans sa splendeur démesurée.

J’avais idée que les temples seraient empreints de sérénité, accompagnés des cris des singes hurleurs, des grillons, de la nature luxuriante. A cela, j’ai été confrontée à la horde de touristes grimpant sur les édifices malgré les panneaux, préoccupée à se faire prendre en photos pour repartir aussi vite.

Après une matinée entière à supporter la cohue, les rires gras et la poussière soulevée par des trombes de bus, j’ai préféré sillonner la jolie campagne cambodgienne et ne m’arrêter que dans quelques temples où je voyais le moins de bus ou mini vans sur le parking.

Mon crédit photo pour les temples d’Angkor sera bien pauvre mais je pense que la visite d’un lieu incontournable ne dépend pas de l’avis qu’on lit mais de l’expérience qu’on souhaite en tirer.

Je me souviendrai d’Angkor Wat, pour son gigantisme et le raffinement de ses sculpturesAngkor_splendeur

mais aussi pour l’éclat de rire commune quand devant ces devatas, j’entendis la réponse à la question du guide sur le pourquoi du brillant des sculptures  : « parce qu’elles se font tripoter par tout le monde !! »

Angkor_splendeur2

Voilà, c’est ça aussi le voyage, être au bon endroit, au bon moment, être surpris, vivre le moment présent.

Vous pouvez voir mon mini album photo sur Angkor, qui vise à retranscrire un ressenti, vous donner envie d’y aller à votre tour vivre votre Angkor.

Pour préparer mes visites, j’ai utilisé le blog de 2 voyageurs amoureux de civilisation antique, chronomundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *